• Edl/Méthode, fonctionnement

  •  

    Toujours dans l'optique de donner des repères et des aides visuels à mes élèves en grammaire/orthographe,
    voici deux adaptations du verbe que j'ai faites pour l'accord du participe passé.

    Grammaire: ma méthode imagée (suite)

     

    Le premier représente l'auxiliaire "être" avec son accent circonflexe.
    Il EST heureux et son chapeau indique que le participe passé s'accorde avec le sujet.

     

     

    Grammaire: ma méthode imagée (suite)

     

    Le deuxième représente l'auxiliaire "avoir". Il A mal à la tête parce qu'il s'est pris un A sur la tête !
    Il montre que le prticipe passé s'accorde avec les COD s'il est placé avant...

     

    Bon, je suis loin d'être une pro en dessin alors.....ceci explique cela

    « bonhommes auxiliaires.pdf »

     

    Pour aller plus loin...cliquez....

                                                                                                                                 

    Pin It

    9 commentaires
  • Le 30/01/13 : coquille corrigée + 2 étiquettes ajoutées.

    Je vais tenter de vous expliquer les petits trucs que je me suis fabrqués pour aider mes élèves en difficultés en grammaire.

    En effet, certains avaient du mal à différencier "compléments du verbe " et "compléments du nom". Ils faisaient une belle salade avec les COD, COI, prop relative et tout le reste.

    Alors j'ai cherché à adapter les petits bonhommes de la méthode Rseeg prévue pour les Ce1  (Réussir son entrée en grammaire au CE1 ) et après pas mal de recherches et d'essais, voilà le fonctionnement que j'ai trouvé et qui a l'air de convenir à mes élèves.

     

    Problèmes des élèves :

    Je demandais toujours à mes élèves de chercher le verbe conjugué en tout premier. Les problème est qu'en Cm2, la plupart des phrases vont
                   avoir plusieurs verbes. A ce moment là, les élèves avaient beaucoup de mal à savoir lequel était le verbe prinicpal. Ils ne trouvaient pas de manière
                   évidente la phrase minimale qui aurait dû les aider à trouver ce verbe.

    Ils avaient la facheuse tendance à poser ce genre de question :    "Le chat de la voisine arrive"   -->  le chat de qui ?  donc de la voisine = COI                   Je leur répétais 20 fois par jour, "le COD/COI est un complément du VERBE !" mais rien à faire, c'était plus fort qu'eux !!!

    Quand ils soulignaient le sujet ou un complément du verbe, ils oubliaient une fois sur deux le complément du nom qu'il contenait (relative ou Ct
                   du nom).   "Le chat de la voisine arrive".

     

    Solutions apportées :

    Lire la suite...

    Pin It

    15 commentaires
  • Je m'explique !

    Mes élèves aiment et progressent beaucoup sur les natures de mots avec "la grammaire en couleur".
    Ils progressent aussi pas mal sur les fonctions des groupes de mots à force de répéter et rebrasser tout ça en permanence.

     

    Mon problème reste donc la conjugaison.

    A l'oral, il n'y a pas d'énormes soucis grâce à la méthode Picot, mais les difficultés sont plus visibles à l'écrit.
    Comme je l'ai déjà dit dans d'autres postes, je fais les transpositions à l'oral sans écrire les verbes qui changent. Je trouve ça laborieux et je perds la moitié des enfants en route !

    Pourtant je me rends bien compte qu'un simple exercice oral ne suffit pas à graver toutes les terminaisons dans leur "petit" cerveau.

    Alors, la semaine dernière, j'ai essayé quelque chose de nouveau. Attention je ne sais pas encore si c'est efficace puisqu'il faudra un peu d'entrainement et de recul pour le savoir.

    Voilà mon idée :

    Nous faisons les transpositions de Picot à l'oral, comme d'habitude.
    Nouveauté :  à chaque verbe qui change, tous les enfants doivent répéter la terminaisons à haute voix ET en
                    l'épellant à la manière de Borel Maisonny.

    Un exemple pour que ce soit plus clair :

    Phrase à transformer au futur : "Les enfants jouent dans le jardin"
    Un enfant transpose : "Les enfants joueront dans le jardin"
    Je répète : "joueront ?"
    Et tous les enfants en choeur : "eront" en faisant les gestes
                                            
                                                    e                  r                     o                       n                  t

    Les avantages :

    Les élèves sont obligés d'écouter et de suivre sinon je vois tout de suite celui qui ne fait pas les gestes.
    Le fait de transposer avec son corps imprime mieux dans leur esprit
                     (comme le fait "la grammaire en couleurs")

     

    Bien sûr, je sais ce que vous pourriez me dire.... que cette méthode est faite pour les sons et non les lettres ! Mais je me dis qu'en Cm, ils n'ont plus besoin des sons alors peu importe si je détourne la vocation première de cette gestuelle. Non ???

    En tout cas, affaire à suivre ! Espérons que cela aura des effets positifs sur leur conjugaison écrite !!!

     

    Pin It

    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique