• Une journée dans des classes "Montessori"

    Mardi, j'ai profité de mes derniers jours d'arrêt, et du fait que j'aille mieux, pour passer la journée dans les classes
    de 2 collègues qui enseignent en "presque tout Montessori" dans l'Education Nationale.

    Évidemment, je tairai leur nom et celui de leur école, mais je les remercie encore pour leur accueil !!

    Elles ont donc une classe de PS/MS et GS/CP.
    J'ai passé un peu plus de temps dans la classe des petits puisque cela correspond à mon propre niveau !

    Voici quelques moments forts de la journée !


     * * * * * * *

     

    Le matériel mais pas que .... :

    Quand on parle "Montessori", la plupart des gens pensent "ateliers autonomes" ou "ateliers de manipulation", or le matériel Montessori est très différent de ce que vous pouvez, par exemple, trouver sur ce blog.
    Pour de plus amples renseignements, je vous propose de vous retrouver l'année prochaine sur ti'loustics wink2

    Mais la pédagogie Montessori ne se résume pas à ce formidable matériel ! Les fondements de cette pédagogie sont le respect du rythme de l'enfant et de ses capacités. Dans les classes que j'ai observées mardi, les enfants avançaient à leur rythme, selon leurs envies et leurs besoins, mais toujours dans un cadre et un suivi précis de l'enseignante.

    Ce qui est souvent reproché à la pédagogie Montessori est que les enfants font ce qu'ils veulent....or ce n'est pas si simple. Les maitresses avaient un cahier où elles indiquaient les présentations qu'elles avaient faites à chaque enfant et pouvaient ainsi programmer les présentations à venir.

    Par exemple, la maitresse a présenté à une enfant de PS l'escalier des perles jusqu'à 4 parce qu'elle maitrisait les barres numériques jusqu'à 4. La maitresse a explicité le lien entre les 2 ateliers et a bien insisté pour que cette enfant ne dépasse pas les perles jaunes jusqu'à 4. Cette élève pourrait donc refaire cet atelier quand elle le souhaiterait mais dans un cadre précis : ne pas dépasser 4. Je peux vous dire que la petite était très attirée par la barre de 10 perles dorées (lol) mais elle n'a pas cherché à aller contre les recommandations de la maitresse.

    Les enfants avancent donc selon leurs envies, mais toujours en suivant une progression et dans un cadre précis mis en place par la maitresse.


    Le climat de la classe :

    Ce qui m'a frappé quand je suis rentrée dans les classes est le calme qui y régnait. Les enfants étaient au travail, parlait entre eux mais à voix modérée....et les maitresses parlaient toujours lentement et calmement. Sur toute la journée, je crois ne pas avoir entendu les maitresses interdire quelque chose, mais elles ont toujours amené l'enfant à faire ce qu'il devait en formulant des phrases positives.

    Un petit exemple qui m'a frappé. Un enfant a marché sur un coussin qui trainait par terre.
    > Qu'est-ce que, moi, j'aurais dit : "Non, ne marche pas sur ce coussin et va le ranger s'il te plait"
    > Ce que la maitresse a dit : "Si ce coussin te gène au milieu du passage, plutôt que de marcher dessus, je préférerais que tu ailles le ranger à sa place"
    .... et l'enfant a ramassé le coussin qu'il a rangé sans aucune protestation.

    Donc, la pédagogie Montessori, c'est aussi ça : le calme, le respect, la bienveillance, et le positif !!

     

    Les regroupements :

    Dans la classe de PS/MS, il n'y a pas regroupement collectif imposé. La maitresse peut évidemment proposer de regrouper les enfants pour travailler ensemble sur un thème (mardi c'était les métiers de la montagne) mais les enfants ne sont pas obligés de participer. Ceux qui le souhaitent s'assoient sur la ligne au sol (ellipse) et savent qu'ils doivent rester calmes et participer sans s'agiter. S'ils ne veulent pas participer, dans ce cas, ils restent sur leur atelier en faisant le moins de bruit possible pour ne pas gêner le groupe.

    Bien sûr, certains d'entre vous doivent se dire que c'est un peu facile pour les enfants et qu'aucun ne voudra venir. Eh bien, détrompez-vous!  Presque tous les enfants sont venus et se sont regroupés pour travailler avec la maitresse. Si on laisse le choix aux enfants, ce n'est pas pour qu'ils ne fassent rien, c'est pour qu'ils développent leur motivation interne. De nos jours, les enfants sont obligés de faire tout un tas de choses et finissent pas ne plus avoir envie de travailler (entre autre) pour le simple plaisir d'apprendre et de progresser.

     

    L'art visuel :

    Dans la classe des PS/MS dans laquelle je suis restée plus longtemps, il n'y avait pas d'ateliers tournants. Pour autant, les enfants font quand même de l'art visuel, mais d'une autre manière !
    Dans un coin de la classe se trouve un chevalet avec une palette, un pinceau et 4 petits flacons remplis des 4 couleurs principales (jaune, rouge, bleu, blanc). Il y a donc une place pour un seul enfant qui, quand il le souhaite (et que la place est libre) va prendre un tablier et une grande feuille qu'il va scotcher sur le chevalet..... avec l'aide de l'astem qui reste toujours vigilante quand même ! Ensuite il prend la palette, y met ses couleurs et fait son dessin comme il l'entend. Les enfants peuvent peindre, mélanger, tester, utiliser des outils s'ils le souhaitent. J'ai été impressionnée de voir des enfants peindre avec application, regarder leur dessin avant de choisir quelle couleur ajouter ! Bref, épatant !
    Et ensuite ?? Une fois que l'enfant considère avoir fini son dessin, il se dirige vers le point d'eau à proximité, lave sa palette et son pinceau qu'il remet à leur place, enlève son dessin qu'il donne à l'atsem pour le faire sécher puis....il prend une petite éponge et nettoie la peinture qui a débordé sur le chevalet. Quand l'enfant s'en va, sa place est propre et un autre enfant peut prendre sa place ! Impressionnant !

    A noter qu'un autre bureau, un peu plus loin, est prévu pour des productions un peu plus dirigées. Chaque semaine, un modèle de production plastique (collage/peinture etc ...) est proposé avec tout le matériel nécessaire. Là encore, 1 enfant peut choisir de venir faire la production proposée.

    Je me suis inquiétée de la possibilité que certains enfants ne veuillent jamais faire de production plastique. Evidemment, l'enseignante et l'atsem m'ont rassurée sur ce point. C'est rare que les enfants n'aient pas envie de venir faire la production.....puis elles ont ajouté que si cela arrivait, eh bien, tant pis ! Si un enfant ne fait pas la production de la semaine, ce n'est pas grave, il aura fait plein d'autres choses à la place. Tout le monde n'est pas forcé de faire exactement la même chose tout au long de l'année !

    Décidément, j'adore cette philosophie .... et cette liberté de grandir !!


    Les compétences :

    Ce qui m'a encore bluffé est le niveau des enfants. J'ai vu des enfants de MS qui commençaient à déchiffrer des mots simples grâce aux lettres rugueuses, à écrire des petits mots avec les lettres mobiles ou à décomposer le nombre 10 en additions grâce aux barres numériques.
    Bien sûr, il ne faut pas faire une généralité, tous n'en n'étaient pas capables, mais au moins ils avaient la liberté d'avancer dans ces matières s'ils en avaient les capacités ou l'envie. J'adore !!


    L'autonomie :

    Une chose encore qui m'a impressionnée est l'autonomie des enfants, même les plus petits. J'ai vu des enfants de PS/MS se déplacer dans la classe avec des pichets d'eau, des seaux d'eau dans lesquels ils avaient vidé l'eau de leur atelier, nettoyer une table ou se servir seuls à boire avec une bouteille remplie d'eau.
    Je ne vous cache pas que mon atsem était catastrophée en début d'année quand mes petits utilisaient l'eau dans ma classe. J'avais fini par leur demander de ne plus le faire. Et pourtant, j'ai vu que c'est complètement possible de laisser des enfants être autonomes et utiliser des choses "salissantes" sans qu'il y ait forcément des débordements.... Génial !


    L'ATSEM :

    J'ai pu prendre un peu de temps pour bavarder avec l'ATSEM afin d'avoir son ressenti. Je voulais savoir si, après avoir travaillé de manière traditionnelle pendant presque toute sa carrière, elle avait réussi à trouver ses marques et à accepter ce fonctionnement. Elle a reconnu que les débuts avaient été difficiles, qu'elle avait eu du mal à trouver sa place puisqu’il n'y avait plus d'ateliers tournants, plus de matériel à découper, de fiches à coller....mais que maintenant, après 2 ou 3 ans d'un tel fonctionnement, elle ne voudrait plus du tout revenir en arrière. Elle reconnait qu'avec ce fonctionnement, elle peut cerner plus facilement chaque enfant, voir ses progrès, ses besoins et les voir s'épanouir ....
    Ce témoignage a été un grand moment d'espoir pour moi, alors merci à elle !!!

    * * * * * * *

     Bon...je crois que je n'ai jamais fait un article aussi long, alors je vais m'arrêter.... winktongue

    ....mais si vous avez réussi à me lire jusque là, sachez que je suis vraiment convaincue
    par la pédagogie Montessori et par ce que j'ai vu dans ces classes.
    Bien sûr, pour en arriver là, les maitresses sont d'abord passées par des moments difficiles,
    par du temps de réflexions, voire de formation...

    mais en tout cas, c'est possible !!

     

     

     

    « Nouvelles Cartes à choix multiple : les polygonesPuzzles de botanique et zoologie »
    Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    29
    latribu
    Jeudi 12 Mai à 10:17

    savez vous qu'il y a des formations abordables sur les week end? voici le lien http://lamaisondesenfants.eklablog.fr/

      • Samedi 14 Mai à 08:02

        Merci pour le lien....mais c'est vraiment trooop loin de chez moi arf

    28
    Mayleb
    Samedi 23 Avril à 23:21

    Merci pour ce témoignage. Même si je suis en élémentaire cela m'intéresse.

      • Lundi 25 Avril à 17:32

        C'est certain que c'est autant intéressant en maternelle qu'en élémentaire...et transposable aussi avec les plus grands...

    27
    sam
    Mardi 19 Avril à 18:48

    Merci encore pour cet article! Courage pour la suite!

    26
    lorln
    Vendredi 8 Avril à 22:34

    Merci pour ce super article !

    J'ai eu la chance de visiter (et bavarder avec des maitresses d') une école Montessori cet été . J'ai adoré, cela fait longtemps que je suis convaincue, et je suis ravie de voir que les choses bougent (enfin) dans l'EN. Trop découragée par l'immobilisme, je ne suis plus "que" remplaçante depuis plusieurs années ...

    Bravo à celles qui osent.

    25
    Vendredi 8 Avril à 18:09

    Ça donne vraiment envie.

    J'espère, si je vais en maternelle l'an prochain, arriver à m'approcher de quelque chose comme ça.

    24
    Vendredi 8 Avril à 13:04

    Trop contente de te lire. Je rejoins fofy sur tous les points. J'aimerai tellement pouvoir me former ... Toutes les lectures du monde ne remplaceront jamais des visites sur le terrain et la rencontre avec de véritables formateurs et éducateurs Montessori.

      • Vendredi 8 Avril à 16:49

        Oui, je suis bien d'accord, et c'est pour cette raison que j'ai pris la décision de faire une formation (ou plusieurs d'ailleurs ;-)  avant la fin de l'année 2017 !! Alors je commence à chercher....

    23
    Vendredi 8 Avril à 12:07

    Un grand merci pour ce témoignage qui arrive à point. J'ai fait pas mal d'années en CP en m'inspirant des ateliers Montessori. J'ai essayé de le mettre en place en CM2, mais je n'étais pas satisfaite et j'ai abandonné. Je dois aller en cycle 2, l'année prochaine CE2, ou mieux CE1 et je compte bien m'y remettre. L'ambiance de travail est totalement différente et ressemble plus à une ruche active. 

    Encore merci à toi et à toutes celles qui alimentent ma réflexion.

      • Vendredi 8 Avril à 16:51

        Mais en élémentaire, c'est normal que cela ressemble plus à une ruche....les enfants travaillent en groupe, ont besoin de leurs pairs et donc doivent plus parler !

    22
    Chryska
    Vendredi 8 Avril à 11:01

    J'ai vu des enfants se déplacER et non se déplaçaient :) 

    Mais sinon, un bon témoignage qui donne envie de s'y mettre! 

      • Vendredi 8 Avril à 11:15

        Oups ! Merci ! Je vais vite corriger !

    21
    Vendredi 8 Avril à 10:18

    J'ai tout bien lu, et si tu peux, j'aimerai justement des précisions sur ce que tu dis de la petite fille qui ne peut pas dépasser 4 parce que la maitresse ne "veut pas" (je sais bien que ce n'est pas une question de vouloit, hein)... je ne saisis pas bien justement en quoi c'est adapté et ça respecte son envie d'apprendre si elle louche sur le niveau au dessus ?
    Il y a bien sûr une questionnement plus précis encore derrière ma question, au sujet des enfants à haut potentiel et du fait qu'on me dise sans cesse que Montessori peut leur convenir, or de ce que je lis de ce que tu as vu, ça conviendrait à certains sans doute, mais ce point-ci justement me montre que non pour beaucoup d'autres.

    Il y a sans doute une part que je n'ai pas comprise, ce pour quoi je me permets de te poser la question ^^

      • Vendredi 8 Avril à 18:47

        Merci !! ^^

      • Vendredi 8 Avril à 16:57

        Je comprends ce que tu veux dire, et je ne crois pas que Montessori soit LA méthode unique et idéal pour tout.

        Je pense seulement que c'est la méthode qui me convient à moi, parce que j'aime tout ce qu'elle véhicule et l'espoir qu'elle apporte......mais de là à dire que tout le reste est nul ou que la méthode convient à tout le monde ! Ouhh lala, NON !!

        Et quand tu parles des enfants HP qui vont refuser de faire le 4 parce que pour eux c'est facile et qu'ils veulent passer au 10 tout de suite, c'est un peu ce que me disait la maitresse à propos de l'enfant qui faisait les compléments à 10. Il était hyper investi en numération, compter et tout ça mais refusait de faire des choses plus simples ou de travailler la graphie des chiffres. Eh bien, pour l'instant, elle avait mis de côté ces choses là pour le laisser avancer sur ce qui le motivait...et elle savait que plus tard, il reviendrait sur ce qu'il avait négligé par manque d'intérêt....

      • Vendredi 8 Avril à 11:17

        Oui oui c'est clair, et je savais aussi en disant "ne veut pas" que ce n'était pas le terme ^^...

        c'est clair mais du coup, ça ne me parait pas plus qu'un autre fonctionnement plus adapté aux HP. Le fonctionnement que tu décris me plait beaucoup et est très inspirant, mais on a justement beaucoup de discussions pédagogies sur les groupes d'HP et de parents d'enfants HP où certaines ne jurent que par du Montessori pur. C'est vrai que ça doit être bien pour une partie d'entre eux, mais pour une autre partie, ben, pas mieux/ pas pire qu'autre chose.

        Je m'explique quand même : une partie des p'tits HP ne montre pas quand ils savent faire ou ont compris... ils "louchent" juste sur plus difficile ou plus grand, mais dans le cas qui m'interpelait un zouzou HP pourrait même refuser de faire le 4 s'il sait que le 10 existe (je caricature pour me faire comprendre)... dans sa tête ce sera sans doute acquis pour le 4, et ce sera tellement évident qu'il refusera d'en parler ou de travailler autour,  ou alors il passera par un autre fonctionnement pour découvrir lui-même le 4 plus tard, à partir d'autre chose parce qu'il lui faut la globalité pour saisir le détail. D'où mon questionnement pour une dizaine d'HP proches de moi, quand d'autres parents me parlent Montessori pour les HP, bref.

        et d'où ma lecture attentive... si tu as d'autres articles à venir, j'en serai ravie, parce qu'en général, ce que tu viens d'écrire est justement ce qui manque sur les blogs ou sites Montessori : l'expérience, la pratique, la vue d'ensemble et les explications.

         

      • Vendredi 8 Avril à 10:34

        En fait, ce n'est pas que la maitresse ne "voulait" pas qu'elle aille plus loin, c'est que la petite devait d'abord s'entrainer jusqu'à 4 pour qu'ensuite la maitresse lui montre les barres numériques plus loin et arriver ensuite aux perles associées. La maitresse suit l'évolution des enfants mais sans bruler les étapes qui permettent la bonne compréhension. Si l'enfant n'arrive déjà pas à compter après 4, il n'y a pas d'intérêt à manipuler jusqu'à 10...et je pense qu'elle a fixé cette barre de 4 après avoir travaillé avec l'enfant sur les barres numériques dans une présentation précédente

        Peut-être que si cette petite arrive à faire cet atelier sans problème, elle passera aux nombres jusqu'à 8 dans les jours à venir (je donne un exemple hein)

        Et la preuve en est pour ce PS qui faisait les compléments à 10 avec les barres numériques parce qu'il était très en avance alors qu'aucun autre enfant de son âge ne l'avait encore et ne le ferait peut-être pas du tout de l'année....

        Je ne sais pas si je suis plus claire là !!??

    20
    Wlaf
    Vendredi 8 Avril à 09:59
    Top!!! Merci de ce commentaire.
    19
    Vendredi 8 Avril à 09:57

    Merci pour ce bel article qui me donne encore plus envie de me plonger dans cette pédagogie. 

    J'essaye d'en appliquer la philosophie au maximum et je vois bien que ça marche ! J'utilise la formulation positive, je laisse le choix aux enfants dans un cadre précis mais il y aurait tant à faire encore ! 

    As-tu tout de même de petites infos sur comment ça se passe en GS/CP ? 

    Bon courage pour ta reprise ^^

      • Vendredi 8 Avril à 10:21

        Eh bien cela se passe exactement pareil ! Avec le matériel adapté à leur âge bien sûr

        La seule différence est que les CP avaient des supports en plus :

        - un fichier en maths et une méthode de lecture

        - un plan de travail notamment pour les domaines autre que lecture (gramm/ortho etc...) 

        - un moment de lecture collective sur la méthode  le matin

        Pour les autres matières que français / maths, je n'ai pas pu voir puisque j'étais chez les plus petits

    18
    Nath
    Vendredi 8 Avril à 07:34

    Merci de nous avoir fait partager ce moment. Ton article est très enrichissant. Bonne reprise !

    17
    Jeudi 7 Avril à 23:23

    Merci pour ce retour, Loustics !

    J'aurai peut-être des maters l'an prochain, alors je bois tes paroles avec avidité ;)

    16
    Jeudi 7 Avril à 22:47

    Merci pour cet article, ça fait du bien de te lire... 

    15
    Jeudi 7 Avril à 22:23

    Tu prêches également une convaincue avec moi, mais c'est quand même génial de te lire! Que j'aimerais faire comme toi et aller me balader dans des classes Montessori!

     

    14
    Jeudi 7 Avril à 22:17

    Merci Loustics pour ce bel article... je suis de plus en plus attirée par cette pédagogie, principalement pour tout ce que tu as présenté autour de la bienveillance, de l'autonomie et du choix et la gestion de son apprentissage.

    13
    Jeudi 7 Avril à 22:00

    Tu prêches une convaincue mais qui galère encore beaucoup malgré 3 années de mise en place (mais pas à 100%c'est peut être pour ça!) en auto formation (et c'est surtout ça le problème!)

    J'aimerais tellement visiter une classe comme cela!! me remotiver, me booster, me changer... être plus calme, plus bienveillante, être positive... pas évident tous les jours mais c'est vrai que j'ai de bons moments aussi mais aussi du découragement parfois... Je n'arrive plus à me "former", plus le temps, plus le courage ... ça reviendra j'en suis sûre car je suis CONVAINCUE que cette pratique est une bonne (pas nécessairement la bonne) solution pour nos élèves!

      • Vendredi 8 Avril à 09:45

        Comme je te rejoins Fofy. J'aimerais vraiment pouvoir fonctionner en ateliers et surtout avec la pédagogie Montessori mais c'est très difficile de la mettre en place avec mes loulous. Mais je ne désespère pas. Je lis beaucoup, glane à gauche à droite diverses infos...

        Alors merci pour ce bel article Loustics wink2

    12
    djenny.99
    Jeudi 7 Avril à 21:33

    Merci pour ce témoignage ! Depuis Céline Alvarez et différentes lectures, je suis persuadée que cette pédagogie est plus qu'adaptée pour les enfants de mater !!

    Pour les élem et les programmes je m'interroge !

    bonne fin de convalescence.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :